Accueil

Home

Qui suis-je ?

About the Artist

 
   
Depuis ma plus tendre enfance, j’ai toujours aimé les poupées mais bizarrement, je jouais très peu avec elle. Je les aimais car je les trouvais jolies et j’aimais surtout leur fabriquer des vêtements en tissus ou en tricot.

L’étincelle s’est faite vers l’âge de 14 ans, lors d’un travail manuel scolaire ou l’on devais réaliser une poupée de chiffon. Cela a été une vrai révélation. J’en ai d’ailleurs réalisées plusieurs par la suite, pour le plaisir et pour offrir. Elles ont, pour la plupart, disparu de la circulation mais j’ai réussi à en sauver quelques une du grenier que j’ai dû laver et restaurer (voir photo ci-contre). Je me souviens que je fouillais dans les chutes de tissus de ma mère qui était couturière de métier, pour confectionner ces poupées que je bourrais de mousse. Leurs cheveux étaient en laine et je leur dessinais un visage avec ce que je pouvais : feutres, stylos, crayons de couleur, pastels ou maquillage.

A l’époque, je dessinais aussi beaucoup (j’ai hérité cela de mon père), je faisais aussi de la poterie et je tricotais des vêtements pour moi ou mes poupées.

Since my soft childhood, I always liked dolls but bizarrely, I played little with them. I loved them because I found them attractive and I especially liked making them clothes in fabrics or knitted.

When I was 14 years old, during a manual work at school, I realized my first doll of cloth. It was a truth revelation. I make some afterward, for the pleasure and to offer. They disappeared, for the greater part, but I managed to save some. I washed an restored them (see the picture opposite). I remember that I searched the falls of fabrics of my mother who was a needlewoman, to make these dolls which I filled with moss. Their hair were woollen and I drew them a face with what I could : pen, coloured pencils, pastels or make-up.

At this time, I drew a lot (I inherited this of my father), I also make pottery and I knit clothes for me or my dolls.

   
Pendant les années qui suivirent, en raison de mes études et de mon travail, j’ai dû mettre mon goût pour la création entre parenthèses.

Beaucoup plus tard, ayant plus de temps disponible, mon désir de création s’est réveillé. J’avais déjà en tête de faire des poupées mais en porcelaine cette fois. Mais j’ignorais tout de leur fabrication et ne savait ou me procurer le matériel nécessaire (moules, barbotine etc.).

A défaut, je me suis intéressée à la peinture sur porcelaine qui m’a donné beaucoup de satisfaction. J’ai d’ailleurs fait 3 expositions et un reportage a été réalisé par France 3 ».

Autodidacte et artiste dans l’âme, j’ai appris tout ce que je sais avec des livres comme seuls professeur.

During the years which followed, because of my studies and my work, I had to put my taste for the creation in brackets.

Much more later, having more available time, my desire of creation woke-up. I already had in mind to make dolls but in porcelain this time. But I ignored everything of their manufacturing and did not know where to find the necessary material (moulds, slip, etc.).

In defect, I was interested in the painting on china which gave me a lot of satisfaction. I moreover, made 3 exhibitions and a report was realized by FR3 (French Television).

Self-taught and artist in the soul, I learnt all I know with books as the only professors.

 
   
 
   

Début de page